Skip to content

Cancers féminins et naturopathie

En ce mois d’Octobre Rose, qui permet de sensibiliser à la lutte contre le cancer du sein, j’avais envie de vous partager un nouvel article sur l’apport de la naturopathie sur la vitalité féminine, et notamment dans des contextes de cancers féminins.

Le cancer du sein est de loin le premier type de cancer développé par la femme en France, devant les cancers du côlon-rectum, du poumon et de l’ovaire. Le cancer du sein concerne une femme sur huit en France aujourd’hui.

La naturopathie commence à être de plus en plus plébiscitée, même au sein de structures hospitalières. Celles-ci (enfin, certaines) ont compris en effet l’intérêt d’une prise en charge globale des patientes qui vivent des moments extrêmement douloureux tant physiquement que moralement. La naturopathie présente de nombreux intérêts :

  • Elle permet de contribuer à réduire les effets secondaires des traitements par chimiothérapies et par radiothérapies. En réduisant ces effets secondaires, elle permet également d’améliorer la qualité de vie des patientes et donc leurs chances de rémission.
  • Elle aide au soutien émotionnel, à l’expression des émotions.
  • Elle aide à soutenir l’organisme dans son immunité, et donc dans sa capacité à lutter contre les cellules malades.
  • Elle permet également de préparer son corps et son esprit avant une opération dans les meilleures conditions possibles, et de se remettre de l’opération plus rapidement.

On comprend donc que la naturopathie est une approche complémentaire à la médecine allopathique. En revanche on ne peut pas affirmer que la naturopathie va aider à guérir le cancer à elle seule. Dans tous les cas il est essentiel d’avoir un suivi médical. Si vous êtes intéressée par la naturopathie, vous pouvez me consulter pour un suivi personnalisé. Il sera judicieux de préciser à votre médecin référent les plantes ou traitements que vous prenez pour que votre suivi soit complet et que les traitements n’interfèrent pas entre eux. Et enfin, si un praticien vous demande d’arrêter votre traitement, il ne faut surtout pas l’écouter, c’est dangereux !

Dans l’onglet Ressources du blog, vous pouvez trouver une liste d’huiles essentielles qu’il est préférable de ne PAS utiliser en cas de cancer hormono-dépendant, ou même d’antécédent de cancer hormono-dépendant.

Les produits naturels ne sont pas forcément anodins et il convient toujours de bien de se renseigner avant de consommer une plante en tisane, en huile essentielle, en hydrolat, en gemmothérapie ou en gélules, quelle que soit votre pathologie.

Quelles sont les pratiques et outils dont nous disposons en naturopathie pour vous accompagner ?

  • Les huiles essentielles : elles sont très utiles aussi bien pour la sphère émotionnelle, que par voie cutanée. On sait notamment que certaines sont très efficaces contre les brûlures dues à la radiothérapie. Elles peuvent également être utilisées pour certains désagréments digestifs comme les nausées, vomissements ou troubles digestifs.
  • La réflexologie plantaire : elle peut permettre d’accéder à une grande détente, et soutenir certains organes qui sont très sollicités par les traitements ; elle aide également à réduire la fatigue, améliorer le sommeil et faire baisser le stress.
  • Certaines plantes vont aider à soutenir le foie, la sphère digestive, et à calmer les insomnies par exemple, pour un sommeil le plus qualitatif possible.
  • L’alimentation et la nutrithérapie : faire des ajustements au niveau alimentaire vont aider à renforcer l’efficacité des traitements, dans la mesure où on ne rajoute pas de nouvelles toxines à notre corps ; notre foie nous en remerciera, lui qui va beaucoup travailler pour synthétiser les traitements médicaux.
  • Différents exercices de relaxation, respiration, libération émotionnelle : ils vont permettre de déposer vos émotions, vos pensées, mais aussi de vous soutenir lors de phases critiques (avant une opération, avant une chimio, une radiothérapie, un rendez-vous médical), ou à tout moment.
  • Une activité physique douce et adaptée à la situation de chaque personne, selon son niveau d’énergie, permettra de recréer un sentiment de bien-être, ainsi qu’une meilleure oxygénation des cellules, une meilleure digestion.
  • On pourra rajouter un protocole spécifique pour accompagner la personne à l’arrêt du tabac ou de l’alcool.

 

La naturopathie est également un outil précieux au niveau de la prévention des cancers. On sait aujourd’hui que les facteurs de risques, en mettant le facteur génétique de côté, sont liés essentiellement à la sédentarité, l’alimentation, les habitudes de vie (tabac, alcool, surconsommation de sucres raffinés, viandes rouges). Les toutes dernières recherches en épigénétique iraient même jusqu’à affirmer que nos habitudes de vie pourraient en quelque sorte retourner le facteur génétique : celui-ci ne serait plus une fatalité, on aurait la capacité de contrer notre génétique grâce à notre hygiène de vie. Les prochaines années nous en diront plus sur cette thématique.

 

En conclusion, les possibilités sont nombreuses en naturopathie pour être accompagnée pendant un cancer, et c’est la complémentarité des approches qui fera de votre suivi, un suivi optimal car complet et global, laissant place à de la détente, du soin de soi.

Vous pouvez prendre un rendez-vous pour une consultation ici : www.doctolib.fr

Ces articles peuvent te plaire

Atelier Kiffe ton Cycle

Prochain atelier Kiffe ton Cycle à Nice : mercredi 24 novembre 2021 à 18h!

Je suis ravie de t’annoncer que le prochain atelier Kiffe ton Cycle va avoir lieu
En savoir plus

Passer un automne serein grâce à la naturopathie

En médecine traditionnelle chinoise, l’automne est la saison du poumon. On va donc faire en
En savoir plus

Liste des huiles essentielles à ne pas utiliser en cas de cancer hormono-dépendant

Les plantes ne sont pas anodines, bien que naturelles, il faut toujours se renseigner si
En savoir plus
Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
%d blogueurs aiment cette page :