Skip to content

Les 4 saisons du cycle menstruel…ou comment utiliser son cycle au lieu de le subir !

Si je te dirais que tu pouvais utiliser ton cycle menstruel pour réussir dans ton activité professionnelle, ou harmoniser tes relations familiales, ou même te sentir tout simplement plus en adéquation avec tes propres besoins ?
C’est un sujet qui fait de plus en plus parler de lui ces dernières années, et il m’est apparu logique de l’évoquer aujourd’hui.

Et oui le cycle menstruel n’est a priori pas le sujet auquel on pense tout de suite quand on réfléchit à comment prendre soin de soi quand on est entrepreneuse. Et c’est peut-être une erreur, car depuis que j’ai découvert cette pratique, je l’utilise dans mon quotidien et c’est ce qui me permet de tenir le coup et surtout de gérer mes ressources de façon optimale.
Comme tu le sais nous sommes cycliques et nos hormones vont fluctuer tout au long de notre cycle menstruel. Dans notre société actuelle qui prône la performance à tout prix, qui est plutôt teintée par une énergie très « masculine », c’est-à-dire plutôt analytique, logique et rationnelle (le fameux cerveau « gauche »), il n’est pas rare que les femmes se soient adaptées et aient fait passer la performance avant leur équilibre personnel. Alors certes, beaucoup d’entre nous se multiplient entre les responsabilités professionnelles, familiales, peut-être sportives ou culturelles … et même si nos compagnons sont exemplaires (n’est-ce-pas ?), la fameuse charge mentale est bel et bien présente.

Alors en quoi le cycle menstruel peut nous aider ? Parce que là aussi, pour beaucoup de femmes, il apparaît plus comme un frein qu’autre chose, pas vrai ?
Comme je te le disais plus haut, nous avons peut-être pour beaucoup d’entre nous complètement occulté le fait que nous sommes effectivement cycliques, et que nos hormones vont être changeantes, au contraire des hommes qui auront beaucoup moins de variations que nous.
Petit rappel de tes cours de biologie du collège 😉 nos hormones principales, les œstrogènes et la progestérone, vont être sécrétées par l’intermédiaire d’un jeu de communication perpétuel entre le cerveau (la zone de l’hypothalamus plus précisément), et les ovaires. En début de cycle (en considérant le début d’un cycle quand les règles commencent), le taux d’œstrogènes va augmenter jusqu’à atteindre un pic environ 2 jours avant l’ovulation. La progestérone est elle sécrétée par le corps jaune, et sert à préparer le corps à une éventuelle grossesse. S’il n’y a pas de grossesse, le taux de progestérone va diminuer et les règles vont arriver. (mettre le graphique)

On comprend donc aisément que nos hormones étant fluctuantes, notre humeur, nos capacités, notre sensation de forme ou de bien-être, vont être également sujets à  ces variations. Et ce sont ces variations qui sont mises en avant dans l’idée d’utiliser son cycle. Ne plus le subir, mais bel et bien l’utiliser à notre avantage, pour en retirer tout notre potentiel.

Autre question qui a son importance : comment puis-je me fier à mes variations si je suis sous contraceptif hormonal, ou si je suis en ménopause ? Même si nous n’avons plus de cycle naturel, nous sommes toujours concernées, certes dans une moindre mesure, mais il est clair que nous avons toujours ces variations au cours du mois, et je t’invite justement à observer beaucoup plus ton corps et ton état et à repérer ces phases où tu vas être plus fatiguée, d’autres phases où tu te sentiras plus énergique …

Alors schématisons les différentes phases et voyons comment nous pourrions nous en servir :
Hiver : c’est la période des règles, la période où il serait bon de profiter d’un temps de repos, de repli sur soi, un repos qui sera salvateur et qui donnera le ton pour toute la suite du cycle
Printemps : après les règles, on se sent généralement plus en forme, voire très en forme ; le niveau d’énergie remonte en flèche et là nous sommes pour la plupart des machines à aligner les « to-do  lists »
Eté : c’est la période de l’ovulation, la période où l’on se sent belle, on a envie de communiquer, de croquer la vie à pleines dents
Automne : le moment où on peut voir les choses plus en noir, faire preuve d’un grand esprit critique, parfois trop, et où on peut aussi parfois manquer de tact

Ce sont des tendances générales, et tu n’es pas obligée de te sentir exactement comme indiqué sur la description. Nous sommes toutes différentes et le but n’est pas de se sentir dans une case ou au contraire en dehors d’une case 😉

Alors je t’invite maintenant à prendre un peu de temps pour réfléchir à tes saisons et surtout comment tu peux en tirer tous les avantages. La question majeure est : est-ce bon pour moi de chercher à être dans la performance ultime quand par exemple je me sens épuisée, je n’ai pas envie de réfléchir à ce projet… ? Si je me sens en pleine phase de communication, pourquoi est-ce que je devrais me forcer à faire à tout prix de la comptabilité par exemple ?

Cette façon de considérer le cycle est selon moi une façon très belle et personnalisée de prendre soin de soi et d’être à l’écoute de ses propres besoins, une des clés pour le bien-être émotionnel !!

Ces articles peuvent te plaire

3 idées pour concilier travail et endométriose

C’est là où je sens que j’ai encore gardé mon ADN de responsable RH car
En savoir plus

J’ai les boules … mais j’ai ma trousse de secours !

Aujourd’hui j‘ai envie de te partager quelque chose qui m’est arrivé il y a peu
En savoir plus

Les 4 piliers fondamentaux pour mieux vivre avec l’endométriose

Si tu ne sais pas par où commencer pour aller mieux avec...
En savoir plus
Prendre rendez-vous en ligneDoctolib